Air Canada embarque dans le programme d’embauche inclusive Prêts, disponibles et capables (PDC)

Sur la photo, de gauche à droite : Julian Wong, Tamara Biancini et Christopher Biagioni-Guezzaou 

Chef de file en matière d’innovation depuis sa création en 1937, Air Canada compte parmi les plus grands transporteurs aériens au monde et emploie 30 000 personnes sur l’ensemble du territoire canadien. Dans un objectif de favoriser davantage la diversité au sein de son équipe et ainsi augmenter le nombre de candidats qui vivent avec une limitation intellectuelle, Nathalie Lemyre, directrice du département d’acquisition de talents, Chantal Dugas, chef de service principale, diversité et service linguistique, et Holly Smy, chef de service – qualité de l’environnement cabine, ont vu dans le programme fédéral Prêts, disponibles et capables (PDC) une opportunité de faire évoluer l’entreprise en embauchant récemment trois employés qui vivent avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Engagé en décembre 2017, Hans Dupuis vit avec un trouble du spectre de l’autisme. Il occupe un emploi à temps plein de spécialiste – formation, mobilisation du personnel et de la diversité au siège social, à Montréal. Dans le cadre de son travail, il doit entre autre valider les réservations de salles à travers le Canada, répondre aux interrogations des employés et des professeurs, assurer l’envoi du matériel et commander les repas des étudiants selon les inscriptions. « C’est un poste qui comporte énormément de tâches et demande de fortes compétences organisationnelles. Hans est comme le point de convergence de toutes les questions et confirmations relatives à la formation des employés et des gestionnaires à travers le pays » explique madame Dugas, sa superviseure.

« Les postes en opération sont des postes syndiqués qui demandent de la rapidité et de hauts rendements de performance, ce qui comporte de nombreux défis pour intégrer un nouvel employé », explique madame Lemyre. Pour la gestionnaire, avoir Hans dans son équipe n’aurait pas été pensable il y a un an et demi. « Il est d’une importance capitale d’avoir le soutien et la collaboration des superviseurs, parce qu’on peut faire toutes les démarches possibles pour engager ces employés, mais ultimement, au quotidien, ce sont eux qui travaillent ensemble ».

L’accompagnement que l’employeur reçoit de PDC et des services spécialisés d’aide à l’emploi partenaires du programme est un élément crucial pour assurer la bonne intégration de ces personnes. « Quand PDC est venu nous présenter le programme, ils nous ont expliqué que l’on bénéficierait d’un soutien de proximité, personnalisé, répondant à la fois aux besoins de l’employeur et de l’employé. Qu’il s’agisse de coaching ou de présence sur le terrain, nous avons reçu, mot pour mot, ce que PDC nous a présenté, et ça, c’est la preuve de la qualité de ce programme » témoigne madame Lemyre.

« Si nous n’avions pas reçu le support et l’expertise de PDC, nous serions loin d’être rendus là où nous sommes aujourd’hui » complète madame Dugas. « Nous savons maintenant comment bien intégrer les bonnes pratiques de gestion d’employés qui vivent avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. »

Sur la photo, de gauche à droite : Geneviève Poirier, Hans Dupuis, Chantal Dugas et Nathalie Lemyre

L’embauche inclusive pousse l’employeur à être plus attentif et cohérent en ce qui a trait aux besoins de ses employés, explique la superviseure d’Hans. « La formation à l’intégration d’Hans nous a amené à revoir nos façons de faire, être plus clairs dans nos énoncés, simplifier et clarifier nos demandes, nos attentes et comment nous exposons ces directives. Toute mon équipe a bénéficié de l’arrivée d’Hans » témoigne-t-elle.

« La formation à l’intégration d’Hans nous a amené à revoir nos façons de faire, être plus clairs dans nos énoncés, simplifier et clarifier nos demandes, nos attentes et comment nous exposons ces directives. Toute mon équipe a bénéficié de l’arrivée d’Hans. »

Concernant le rendement d’Hans, la superviseure constate aussi les avantages de l’embauche inclusive. « Si c’était à refaire, je le recommencerais demain matin, c’est certain. » La courbe d’apprentissage du nouvel employé est certes plus longue que celle d’un employé régulier, par contre, elle est en constante progression. Selon madame Dugas, Hans est un employé rigoureux, dédié, engagé et qui a vraiment le souci de bien faire son travail.

À Toronto, Holly Smy n’a pas eu à convaincre Tamara Biancini, chef du service clientèle – qualité de l’environnement cabine, d’embaucher des employés qui vivent avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Selon elles, Julian Wong et Christopher Biagioni-Guezzaoui, engagés via le programme PDC comme préposés à l’entretien des cabines sont indispensables. « Ils font un excellent travail et réalisent leurs tâches avec enthousiasme et fierté. Les deux employés que nous avons choisis sont des personnes exceptionnelles. C’est un plaisir de travailler avec eux et cela a joué un grand rôle dans la réussite de leur intégration. Notre département est comme une très grande famille. Nous travaillons de près les uns avec les autres, tous les jours ». D’ailleurs, après six mois de probation, ils ont obtenu un statut d’employé permanent.

Impressionnée par le partenariat avec PDC, madame Smy a partagé ces succès aux différentes équipes de gestionnaires au Canada ce qui les inspirent à favoriser l’embauche inclusive. « Quelque chose qui a commencé à petite échelle finit par faire boule de neige auprès des gestionnaires de plusieurs villes canadiennes! En parlant de nos succès, nous savons que nous allons encourager d’autres gestionnaires et plus largement d’autres employeurs à travers le pays, à faire comme nous » souligne t-elle.

« Quelque chose qui a commencé à petite échelle finit par faire boule de neige auprès des gestionnaires de plusieurs villes canadiennes! En parlant de nos succès, nous savons que nous allons encourager d’autres gestionnaires et plus largement d’autres employeurs à travers le pays, à faire comme nous. » Holly Smy, chef de service – qualité de l’environnement cabine

Pour Don Gallant, le directeur national de PDC, « la valeur de cette initiative pour les entreprises qui ont plusieurs points de services à travers le Canada comme Air Canada, est que PDC peut répondre à la demande peu importe leur situation géographique. C’est une solution d’embauche inclusive qui permet de constituer un modèle de diversité et d’inclusion à grande échelle. »

« Si c’était à refaire, je le recommencerais demain matin, c’est certain. » Chantal Dugas, chef de service principale, diversité et service linguistique

Le programme pancanadien Prêts, disponibles et capables est une initiative de l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC), en partenariat avec l’Alliance canadienne du trouble du spectre de l’autisme (ACTSA). Il vise à accroître la participation au marché du travail des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme en concertation avec les partenaires du marché du travail, les employeurs et les organisme d’employabilité, d’un océan à l’autre. (http://fr.readywillingable.ca)