Daniel Ponte avec Brian Newton

Un joueur étoile au Liberty Grand Kitchen

Lorsque Ingrid Rochard, la gestionnaire des préposés au Liberty Grand Entertainment Complex de Toronto (Ontario), a décidé d’embaucher une personne ayant l’autisme, elle était au départ très inquiète.

« J’avais besoin de quelqu’un qui répondait à toutes les exigences de l’emploi et qui était en mesure de suivre le rythme rigoureux et trépidant de la cuisine d’un établissement à cinq étoiles qui assure le service des activités spéciales », a expliqué Mme Rochard. « Le fait que certains membres de l’équipe ne soient pas ouverts à l’idée m’inquiétait aussi. »

Rochard a fourni à Prêts, disponibles et capables (PDC) une liste de critères pour l’emploi. PDC est une initiative nationale visant à accroître la participation des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) au marché du travail.

Selon un rapport de Institute for Corporate Productivity, les inquiétudes concernant l’embauche de travailleurs ayant une déficience intellectuelle ou un TSA sont en moyenne 42 % plus élevées que les réels défis rencontrés par les employeurs. Chez PDC, l’objectif est de répondre à ces préoccupations en s’assurant que les candidats s’harmonisent bien à leurs emplois et en offrant aux employeurs la possibilité d’accéder à un contingent croissant de travailleurs hautement capables et fiables.

Les critères d’embauche de Mme Rochard pour le poste au Liberty Entertainment Complex comprenaient la capacité à travailler dans un environnement en évolution rapide et à manipuler en toute sécurité des ustensiles tranchants et des couverts, ainsi que d’être à l’aise avec le public. Pour pourvoir à tels besoins, PDC lui a référé Brian, un homme ayant un TSA.

Après trois mois, Brian a passé sa période d’essai avec brio et il est maintenant l’un des employés étoiles de Mme Rochard. En tant que préposé à la cuisine, il recueille, trie et livre le matériel des activités à divers endroits dans l’établissement. Il s’occupe aussi des déchets et du recyclage. Enfin, il lave et il range la vaisselle.

« Je suis plus qu’impressionnée, lance Mme Rochard. Ce travail peut être monotone et répétitif, mais Brian y apporte un niveau d’énergie extraordinaire. »

Près des trois quarts des 240 répondants au sondage Intellectual and Developmental Disability Employment Survey de 2013 ont déclaré que l’emploi de personnes ayant une déficience intellectuelle s’avère une expérience positive ou même une expérience qui dépasse leurs attentes. Selon Mme Rochard, Brian est plus productif que plusieurs de ses autres employés et il a inspiré l’équipe à travailler avec une approche plus collaborative.

« Il s’entend bien avec tout le monde. Il ne se plaint jamais et il est l’une des personnes avec lesquelles il est le plus facile de travailler », dit Mme Rochard. « Le changement de comportement et de travail d’équipe qu’il a provoqué parmi notre personnel est tout simplement formidable. »

Financé par le gouvernement du Canada et actif dans 20 villes à travers le pays, PDC est un partenariat national de l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC) et de l’Alliance canadienne des troubles du spectre autistique (ACTSA), ainsi que de leurs organisations membres.

Ingrid Rochard et Brian Newton avec Daniel Ponte